Page initiale
DRAPLIB
              Un peu d'histoire Fondateur

Furn-El Chubbak est un faubourg de Beyrouth, qui s'étend de part et d'autre de la route de Damas. De jour en jour il a pris plus d'extension, car pratiquement on le considère comme faisant partie de la ville de Beyrouth.

Jusqu'en 1939, il n'y avait là que quelques familles grecques catholiques, dispersées… En temps normal, elles suivaient les célébrations chez les maronites du quartier.

Notre fondateur

Mais en 1939, l'un des deux curés orthodoxes de l'endroit, ayant demandé à se faire catholique, avec une cinquantaine de familles, soit 250 personnes environ, Sa Béatitude Maximos IV alors évêque de Beyrouth en même temps que fondateur de la Congrégation des Religieuses de N.D. du Perpétuel Secours, y établit une nouvelle paroisse grecque catholique. Et de suite, il y ouvrit une école des filles, payante ou quasi payante, avec deux religieuses puis trois! C'est là le berceau de notre école actuelle qui, comptant au début 150 élèves, s'est ensuite développée régulièrement….

Dans les premières années, il n'y avait que trois salles de classes… et pas d'habitation pour les religieuses qui allaient loger tous les soirs à l'Archevêché rue de Damas… Mais chaque année, vu le nombre croissant d'élèves, on ajouta l'une ou l'autre salle, puis la chapelle, puis un étage pour l'habitation des religieuses.

Vers 1950, l'actuelle partie du jardin d'enfants, des classes primaires et complémentaire, était construite et on allait dans ces locaux jusqu'aux brevets libanais et français.

Les années 1954 et 1955 virent la construction de ce qui est aujourd'hui l'entrée principale, réception, direction et classes secondaires… Et en 1957, on présenta pour la première fois des élèves aux baccalauréats libanais et français. Il y avait à ce moment là environ 600 élèves en tout.

Passée de 150 en 1940 à 600 en 1957, l'école allait maintenant se développer plus rapidement- avec le quartier d'ailleurs- grâce à la qualité et à l'esprit de l'enseignement et à l'atmosphère de chaleur humain qui y régna toujours

En 1967, le nombre atteint était de 1025, si bien que sa Béatitude Maximos IV nous fit entreprendre la construction de la section de Saint Maxime à Sin El Fil pour y accueillir le surplus de nos élèves en même temps que l'on s'occuperait ainsi d'une région nouvelle de la banlieue de Beyrouth.

Durant l'année 1968 qui suivit la mort de Sa Béatitude Maximos IV, la section Saint Maxime accueillait déjà une complète section enfantine, pendant que nous atteignons à Furn-El-Chubbak le chiffre record et pratiquement impossible à casser de 1150 élèves.

L'année suivante, Saint Maxime continuant sur sa lancée, nous pûmes reprendre notre chiffre maximal possible de 1050 élèves… celui qui n'a plus jamais baissé sauf dans les deux tragiques 75-76 et 78-79, où nous sommes tombés à 50% de notre chiffre!

Et depuis 1969, il faut dire que nous avons continuellement dû refuser de nouvelles élèves par manque de place!

En 1979-1980, la première de respiration après la guerre, nous avons eu la joie d'ouvrir une clase de philo.

143.1

Première communion à l’école   (vers l’année 50)

thumbcroixndps
ndps_drapeaustd
Collège Notre dame du Perpétuel Secours
Furn El Chubbak, Baabda, Liban -    Téléphone: 01 280826 - 01 291212 
Email: info@perpetuelsecours.org

Pierre Sabbagh- 2009 tous droits réservés